Une cousinade à la sauce Mondial de Football

CLIN D’ŒIL Il arrive parfois dans la vie d’un correspondant de presse de faire des rencontres insolites et surtout non programmées : le hasard ? Peut-être pas…

Jacques Feuillet

La cousinade des Badou de toute la France : une mini fan zone.

Missionné par ma rédaction pour faire un reportage sur la fan zone de Bourges qui s’annonçait fortement peuplée pour cette finale de la coupe de monde de football, nous avions décidé sur le parcours, de nous arrêter dans un village ou une ville de moindre importance et relater leur « mini fan zone ». Dans la ligne de mire nous devions nous rendre à Mehun-sur-Yèvre au centre culturel. Nous avions eu vent qu’à Vignoux-sur-Barangeon, petit village entre Vierzon et Mehun, était organisé là aussi non pas une « mini fanzone » mais un rassemblement de personnes qui souhaitaient vivre un bon moment et fêter pourquoi pas la victoire de l’équipe de France. Devant la salle des fêtes, des voitures en stationnement signalaient la présence d’un bon groupe de personnes : on allait vivre notre première immersion dans le peuple des supporters de football : « Vous êtes venus pour quoi nous dit avec courtoisie une dame semblant être la maitresse de cérémonie » ? Un peu décontenancés, nous nous présentons comme des envoyés du Petit Berrichon sur les fans zones : « Ah oui nous répond la dame nous lisons avec intérêt votre journal mais vous êtes dans une réunion de famille où nous fêtons notre cousinade… ». Un « écran géant » improvisé retransmettait France-Croatie et une quarantaine de personnes regardaient, maquillées et drapeau tricolore à la main. Nous avons passé un bon moment de convivialité dans cette cousinade regroupant la famille Badou bien connue à Mehun-sur-Yèvre où le père de celle qui nous avait accueillie, Marie-José Salak, n’était autre que Jacques Badou, patron de l’hôtel restaurant La Croix Blanche qui servait souvent de quartier général pour l’Olympique Mehunois. Moment de nostalgie qui nous faisait oublier un peu le foot pour revoir ces belles années passées auprès de personnes d’une grande qualité humaine ; Georges Blanchet, un président à très forte valeur humaine, Marius Veron, patron de la Civette, accueillant à souhait et toujours prêt à nous ouvrir sa porte, Baptiste inconditionnel dirigeant, rigoureux sur le matériel et toujours disponible, Jean-Claude Gueton dit Tonton un super ami et bien d’autres évidemment. Il était tant de quitter Vignoux et sa « cousino-fan zone » et de saluer les quelques quatre-vingt personnes venues de toute la France pour des retrouvailles « Badounade » selon l’expression de Marie-José Salak qui, soit dit en passant n’est autre que l’épouse du maire de Mehun-sur-Yèvre, Jean-Louis Salak. Décidément, le métier de correspondant de presse apporte des instants insolites mais ô combien rafraichissants.

Partager cet article
Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Email this to someone
email