Saint-Florent – Lauriane Bonnamant honorée par son club florentais

À LA NAGE Une traversée de la Manche, exploit authentique pour cette jeune femme licenciée à l’Aqua Loisirs Pays Florentais (ALPF), qui se double d’un geste humanitaire tout aussi valorisant puisque les fonds récoltés par cette aventure ont été reversés à « l’Asso2 Bouts ici et ailleurs » que préside Yacouba Mané.

Jacques Feuillet

Histoire peu banale que cette aventure de Lauriane Bonnamant. Partie des côtes anglaises de Douvres, elle rejoignait sans arrêt le cap Gris Nez en France pour, dès qu’elle eut mis le pied sur le sol français être considérée comme la quatrième française seulement à avoir réussi cette folie qu’est la traversée de la Manche à la nage soit 40 km environ. Nous avions relaté cet exploit qui est considéré par les spécialistes comme « l’Everest des nageurs ». Authentique exploit car nager sans interruption durant 11h12 (temps officiel de sa traversée) n’est pas à la portée de tous et qu’il a fallu à Laurianne, beaucoup de courage, d’entraînement et un mental d’acier pour accomplir cet exploit. Son club florentais avait donc décidé et on le comprend, de marquer officiellement cet exploit par une réception dans la salle du conseil municipal de Saint-Florent. Une trentaine de personnes étaient présentes, beaucoup n’ayant pu rejoindre la cité florentaise à cause des barrages routiers (gilets jaunes). Qu’importe le nombre, l’essentiel était dans cet hommage auquel participaient les élus, le président de la communauté de communes « Fercher-Pays Florentais » ainsi que l’emblématique président des Enfants de Neptune de Tours et ancien directeur technique national Patrick Gastou qui a bien évidemment expliqué les difficultés physiques et techniques de ce défi.

Premier chèque de 6000 euros

C’était l’occasion aussi de remettre à Yacouba Mané, un premier chèque de 6000 euros représentant les dons récoltés par Laurianne et qui serviront à la réparation du dispensaire, au financement d’un moteur pour une pirogue et aux enfants du village Sénégalais de Baria pour lequel Yacouba Mané œuvre depuis des années en recherche de dons divers pour venir en aide à son village natal. La semaine dernière, Yacouba, éducateur et formateur au club de football vierzonnais VFC, avait invité Laurianne à une rencontre avec ses jeunes joueurs afin de parler, non seulement de son exploit mais surtout, du mental dont avait fait preuve la jeune femme. Sensibiliser ces footballeurs à la dure loi du travail, du courage, de la motivation et de l’extraordinaire mental qu’un sportif doit avoir pour réaliser un tel exploit : « Cela semble toujours impossible jusqu’à ce qu’on le fasse » (Nelson Mandela).

Partager cet article
Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Email this to someone
email