L’attractivité c’est d’abord l’état d’esprit d’un territoire

POSITIVE ATTITUDE L’Indre a serré les rangs, derrière son président départemental. «La ruralité c’est la modernité» a proclamé Serge Descout, avec l’accent. C’est désormais à l’Indre de prendre la parole.
Pierre Belsœur


Serge Descout a réussi un premier pari quant à l’attractivité de son territoire. Il y a attiré Jacqueline Gourault, ministre de l’Espace rural et de l’Aménagement du territoire, qui avait renoncé à deux reprises à une visite dans l’Indre. C’est de l’humour bien sûr, car la présence d’un membre du gouvernement, aussi légitime que peut l’être Madame Gourault, n’a rien apporté de plus à ce premier forum de l’attractivité territoriale.
C’était d’ailleurs prévisible. Introduire une telle manifestation dans l’agenda à géométrie variable d’une visite ministérielle c’était risquer de perturber le programme du forum… et ça n’a pas manqué. Faire intervenir dans un tel forum une ministre de l’Espace rural, qui ne peut se limiter au seul thème de l’attractivité, alors qu’elle doit aussi porter la parole du gouvernement (en pleine crise des gilets jaunes) et évoquer l’action de son ministère c’est l’assurance d’un brouillage de fin de forum parfaitement réussi.
Alors oublions, sans chercher à manquer de respect à Jacqueline Gourault, ce n’est pas sa personne qui est en cause, l’anecdote ministérielle et revenons au sujet qui a rassemblé quatre cents représentants des forces vives de l’Indre, au centre national de tir sportif. Soit dit en passant l’équipement n’est pas encore identifié par toutes ces personnalités. Certains n’avaient pas la moindre idée de l’existence d’un tel équipement dans l’Indre. Ceux-là étaient fins prêts pour écouter les différents orateurs les assurer que l’Indrien est fier de son territoire, mais se garde bien de le faire savoir!

Des atouts à mettre en évidence
Trésorier de la fédération française de tir, Michel Baczyk époustouffla d’entrée l’auditoire de chiffres. Les 30 millions investis dans la construction du plus grand stand de tir d’Europe ont attiré l’attention des tireurs de compétition de toute la planète sur Châteauroux. L’investissement de 7 M€ supplémentaires dans un stade des finales permettra d’organiser régulièrement des championnats mondiaux à La Martinerie. Serge Descout pouvait dès lors lancer le forum. Le Département ne dispose pas de sommes aussi considérables, mais c’est sur l’investissement humain qu’il compte pour donner de l’Indre une image attractive.
L’Indre a les atouts, reste à les mettre en musique. Le chef d’orchestre en sera Jean Pinard, président de Foutourism, l’organisme choisi pour apporter l’aide technique à ceux qui souhaitent s’investir dans cette opération de communication. L’invitation a attiré de nombreux décideurs du département et, plutôt qu’un long discours ce sont des exemples qu’il propose à leur curiosité. Ceux de la Manche et de la Nièvre. Foutourism y a rôdé une méthode basée sur la création d’un comité d’attractivité. Un comité qui va être nourri par les résultats d’une enquête à laquelle tous les Indriens sont invités à participer. « Plus les réponses seront nombreuses, plus la perception du département par ses habitants sera fine. » Et ce comité formé de volontaires dont les premiers se firent connaitre au terme du forum, sera force de proposition pour définir les actions à mettre en place dans les prochaines années.
En plus des techniciens, l’auditoire écouta des «chauffeurs de salle» pour doper leur volonté de se battre pour l’Indre. Michel Denisot évidemment, l’Indrien le plus médiatique, qui ne manque pas une occasion de mettre son département et son club de coeur La Berrichonne à l’honneur. Laure Catoire également, descendante d’une famille de Parisiens, venus installer leur atelier de mécanique en Brenne voici soixante ans, à Martizay. Nous seulement elle a confirmé Catoire Semi comme coeur économique de son village mais en modernisant son entreprise et mettant en place une politique d’accueil des demandeurs d’emploi très qualifiés, elle a démontré que la métallurgie à la campagne avait un charme efficace dans l’Indre.
Désormais c’est à vous de jouer. Donnez votre avis sur l’Indre
en allant sur le site www.indre.fr/attractivité. Ça ne vous prendra
que quelques minutes et ça vous permettra de vous interroger
sur votre positionnement par rapport à votre territoire.

Jacqueline Gourault était présente à La Martinerie, mais ce n’était pas le plus important.


A VOS AGENDAS ▶ Le calendrier
Vous avez jusqu’au 22 décembre pour répondre au questionnaire sur www.indre.fr/attractivité.
Les résultats de l’enquête seront connus début mars et présentés au cours d’un deuxième forum.
Le comité d’attractivité sera réuni à plusieurs reprises en «fabriques» pour travailler à partir de ces données.
En juin 2019 sera élaboré un plan d’action général.
En octobre 2019 un troisième forum permettra de faire le point sur les actions engagées.
La mise en oeuvre opérationnelle est programmée pour 2020.
Coût de cette opération : 450 000€ pour la première année.

Partager cet article
Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Email this to someone
email