Frelon asiatique : 220 nids détruits en 2017

INITIATIVE Depuis 2016, Agglopolys a mis en place un dispositif gratuit de signalement et de destruction des nids de frelons asiatiques chez les particuliers. Une action qui fonctionne bien et se poursuit en 2018.

C.C.-S.

Un nid de frelons asiatiques.

Les habitants d’Agglopolys qui repèrent un nid de frelons asiatiques chez eux peuvent le signaler et la communauté d’agglomération de Blois se charge de sa destruction via une entreprise spécialisée, en prenant en charge la totalité des frais. Si un nid est repéré dans le domaine public, il faut le déclarer à la mairie de sa commune qui procédera à la destruction à ses frais. « Un nid non détruit peut en engendrer une dizaine d’autres », souligne Michel Contour, vice-président d’Agglopolys en charge de l’agriculture. Suite au bilan positif de ce dispositif mis en place depuis 2016, l’action se poursuit en partenariat avec le Groupement de défense sanitaire (GDS) de Loir-et-Cher et le syndicat des apiculteurs de Loir-et-Cher. Le GDS assure un suivi scientifique de l’espèce et un traitement des données statistiques, ainsi que la formation des élus et agents communaux si nécessaire. Les apiculteurs du syndicat apportent leur expertise de terrain et leurs connaissances s’il subsiste un doute sur l’espèce de frelon présente (européen ou asiatique).

Vespa velutina : prédateur venu d’Asie

Le frelon asiatique ou Vespa velutina est arrivé en France depuis fin 2004. Une espèce qui se nourrit de tous types d’insectes et particulièrement des abeilles. Il est capable de tuer deux abeilles toutes les 3 secondes pour se nourrir et nourrir ses larves. Il suffit donc de 5 frelons pour condamner une ruche. Normalement, dans la nature, les espèces s’adaptent les unes aux autres et un certain équilibre s’établir entre prédateurs et proies mais comme le frelon asiatique vient d’un autre continent, il n’a pas de prédateur efficace en Europe et il se développe à grande vitesse. Quant aux proies, elles n’ont jamais été confrontées à ce prédateur donc elles n’ont pas pu développer de système de défense.


CHIFFRES 
Le bilan 2017 fait état de :

220 nids détruits sur le territoire d’Agglopolys (dont 73 à Blois).

100 à 200 €, c’est le coût de la destruction d’un nid, en fonction de la complexité de l’intervention ; 22 000 € sont affectés à ce dispositif pour financer la destruction des nids et les partenariats.

50 % des nids ont été découverts entre mai et mi-septembre.

64 % des demandes de destruction réalisées via le formulaire en ligne sur www.agglopolys.fr.

48 h maximum de délai d’intervention pour la destruction (sauf week-end).


MODE D’EMPLOI ▶

Quelles sont les démarches à suivre si vous repérez un nid ?

1. Se connecter sur le site d’Agglopolys : www.agglopolys.fr

2. Consulter les photographies pour s’assurer qu’il s’agit bien d’un nid de frelons asiatiques

3. Remplir le formulaire en ligne

Agglopolys se chargera ensuite de sa destruction en faisant intervenir une entreprise spécialisée.

Partager cet article
Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Email this to someone
email