Ces quinze derniers jours… dans le Cher

Le Cher à la traîne… pour l’utilisation des glyphosates

L’association Générations Futures vient de publier un classement des départements qui ont acheté le plus de pesticides, y compris le désormais fameux glyphosate. Pour une fois nous ne nous plaindrons pas de rester à la traîne des cinq autres départements de la région Centre-Val de Loire. Loin derrière même puisque tous les départements de la région se classent parmi la première moitié des 101 départements français. On retrouve notre département à la
77e place d’un classement général dominé par le Vaucluse suivi de la réunion, la Martinique et la Gironde. En région, c’est l’Eure-et-Loire (24e) qui aurait acheté le plus de glyphosate par hectare de surface agricole utile (SAU) en 2017, avec 0,39 kg/ha. Pour les pesticides en général, le Cher est 56e avec 423,1 tonnes de pesticides (soufre pour pulvérisation, glyphosate, prosulfocarbe). L’autre département berrichon, l’Indre, pointe à la 28e position (21e pour la région) avec
864,8 tonnes de pesticides (glyphosate, prosulfocarbe, pendiméthaline). On comprend mieux le prochain  rendez-vous de l’Opération Coquelicots pour le 7 décembre prochain, devant les mairies de Bourges et Vierzon.


« Vierzon fête Noël » s’installe

L’inauguration officielle, en musique, aura lieu le 8 décembre prochain à 11 heures sur l’esplanade de La Française. Pour la deuxième année consécutive, c’est la municipalité qui organise « Vierzon fête Noël ». Ces festivités de fin d’année dureront une semaine de plus que l’an passé, et se termineront le 6 janvier 2019. De nouveaux manèges viendront compléter l’offre déjà présente l’année dernière. Sur l’Esplanade, on retrouvera donc une patinoire en glace de
300 m2, une grande roue, un carrousel mais aussi des chaises volantes et un petit train. Le marché gourmand, installé dans des chalets, proposera crêpes, gaufres, barbes à papa, pommes d’amour, vin chaud, chocolat… Des animations, dont une nocturne avec DJ le
29 décembre, des initiations au patinage, des musiques déambulatoires, seront programmées durant ces quatre semaines de festivités. Dans le centre ville, en même temps ou presque, du 1er au 24 décembre inclus, l’Office de Commerce et de l’Artisan organisera un calendrier de l’avent  chez les commerçants (un lot à gagner par jour) et une journée spéciale, le dimanche 23 décembre, de 9h à 18h, un marché des artisans de Noël avec artisanat d’art, place Foch et Avenue de la République, avec ouverture des commerces, pôles gourmands avec des artisans de métiers de bouche (vin, huître, pain d’épice, foie gras…), animations (peluches géantes et Mères Noël, ventes flash, balades à cheval ou à dos d’âne) tout au long de la journée.


Salon du livre à Vierzon

Bilan mi-figue mi-raisin pour l’édition 2018 du salon du livre de Vierzon organisé par l’association des Amis du musée de Vierzon, en partenariat avec l’association Croc’livres et le centre culturel E.Leclerc. Un résultat dû aux problèmes d’accès à la deuxième ville du Cher, blocages/filtrages des gilets jaunes, et circulation des trains vers ou en provenance de Paris inexistante. Une grosse quinzaine d’auteurs en moins, et une affluence moyenne pour rencontrer ceux qui avaient fait le déplacement ou pour assister aux deux conférences, sur la vie et l’œuvre de son père, conduites par France Brel, la fille du chanteur et comédien belge, venue tout spécialement de Bruxelles. C’est d’ailleurs un hommage appuyé qui a eu lieu pour Jacques Brel, à l’occasion des 50 ans de la chanson Vesoul, avec dès vendredi soir, la projection du film Frantz réalisé par Jacques Brel en 1971, et une exposition rétrospective d’une quarantaine de panneaux de la Fondation Jacques-Brel sur la vie et l’œuvre de l’artiste belge. 


De jeunes ambassadeurs avec Emmetrop

L’association Bandits Mages ainsi qu’Emmetrop ont lancé une opération en visée des lycéens et étudiants de la ville de Bourges.  C’est Margot Bière, en service civique au sein de la structure culturelle Emmetrop, qui porte pour cette année 2018-2019, ce projet des « jeunes ambassadeurs ». Comme elle l’explique, « les élèves du lycée comme du supérieur sont dans une période transitoire et de recherche quant à leur avenir, autant du point de vue de leur engagement citoyen que de leur parcours professionnel. C’est pourquoi nous leur proposons de s’impliquer, à leur mesure, dans un environnement associatif propice à la découverte. » Tout fraîchement mis en place, ce dispositif permet de créer un lien privilégié avec les jeunes de notre ville. Le principe est simple, l’association permet aux jeunes ambassadeurs de découvrir et s’engager dans la programmation variée que propose la friche de l’Antre peaux: théâtre, musique, danse, expositions, arts de rues… Ils pourront à l’occasion, bénéficier d’une entrée gratuite par mois pour le spectacle de leur choix et de tarif adhérent pour toute l’année scolaire. Ils pourront aussi proposer des tarifs privilégiés ou des bons plans aux autres élèves de leur établissement scolaire. Une première réunion d’information a d’ores et déjà eu lieu sur le site berruyer.

Fabrice Simoes

Partager cet article
Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Email this to someone
email