Avord – Exposition sur la Grande Guerre

Les « Sammies » dans le ciel d’Avord 1914-1918

L’association des Avions Anciens d’Avord présente chaque année une exposition de qualité suivie par de nombreux visiteurs. Cette année, centenaire oblige, elle est consacrée à la Grande Guerre et à ces Américains venus combattre en France via la légion étrangère dès 1914.
Quand éclata la Première Guerre mondiale, de nombreux étrangers résidant en France se portèrent volontaires pour prendre les armes et s’engager dans les forces françaises. Un appel fut même lancé à cette fin par l’écrivain suisse Blaise Cendars et son homologie italien, Ricciotto Canudo. Les Etats-Unis décident alors de se cantonner dans la neutralité, attitude qui ne fait pas l’unanimité notamment dans la communauté américaine expatriée en France. Dés le début du conflit, de jeunes américains émettent le souhait de combattre aux côtés de la France. Diverses raisons les y poussent : intérêts familiaux, désir d’aventure, de gloire ; sentiment fort d’amitié franco-américaine trouvant ses racines dans l’histoire des deux pays et valeurs portées par la patrie des Droits de l’Homme. C’est ainsi que de nombreux volontaires s’enrôleront dans la Légion Etrangère, seule formation qui pouvait leur permettre de combattre sous les couleurs françaises. Ces jeunes américains surnommés les doughboys par allusion aux doughnuts, célèbre pâtisserie outre-océan, seront appelés Sammies (les enfants de l’oncle Sam) par les Français. Cette appellation provient du marquage des boites de viande pour l’armée dont le fournisseur en 1812 s’appelait Samuel Wilson. Ces boites étaient marquées US Sam Wilson ; les soldats en ont fait Uncle Sam. L’exposition regorge d’explications de ce genre et dispose d’excellents documents, photos et témoignages qui raviront les visiteurs avides d’histoire et surtout de faits établis sur cette base d’Avord. Telles ces correspondances de soldats américains écrivant à leurs familles et vantant pour beaucoup ce beau pays de France  et ces rencontres avec de jeunes Français qui leur disaient toujours « bonjour ». Magnifiques que ces correspondances retrouvées de James Norman Hall* depuis l’école d’aviation d’Avord le 15 avril 1917 : « Cette école est l’endroit le plus intéressant ainsi que le plus grand que je n’ai jamais vu et que je n’ai jamais été en mesure d’imaginer. C’est la plus grande école de France, n’importe quel matin ou après midi, lorsque le temps le permet les machines en vol semblent aussi nombreuses dans le ciel que les corneilles le long des côtes du Delaware. Les machines françaises sont admirablement faites rien de comparable avec ce qui existe aux Etats-Unis… » et en juillet 1917 il concluait cette lettre à ses parents : « …Les enfants sont très bien élevés, les petits garçons lorsqu’ils veulent nous parler enlèvent leurs chapeaux et nous adressent un agréable bonjour monsieur… »


*James Norman Hall est né le 22 avril 1887 à Colfax, Iowa. Il se retrouve à Londres en 1914 lorsque la guerre éclate. Toujours en quête d’aventure, il rejoint immédiatement les premiers 100 000 volontaires de Lord Kitchener avec la 9e compagnie des Royals Fusiliers en se faisant passer pour un Canadien ; les Américains étant refusés.
Renseignements et informations
Exposition 100 ans : « les Sammies »
dans le ciel d’Avord 1914-1918.
Salle des fêtes d’Avord.
Samedi 10 et dimanche 11 novembre.
De 10h à 12h et de 14h à 18h.
Entrée gratuite.

Partager cet article
Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Email this to someone
email