- rejoigner nous sur facebook pour avoir les dernières infos -

Un habitant, un arbre

Verdigny

Belle et originale initiative que celle prise par la mairie, les vignerons et les habitants de Verdigny village de trois cent âmes sur les côteaux du Sancerrois. Initiée par Laurent Sorcelle et suivie par la mairie, cette manifestation regroupait des habitants qui, bénévoles et volontaires, ont planté des arbres, notamment sur un chemin qui mène aux vignes et qui, en ce samedi de décembre à rassemblé une trentaine de personnes de tous âges. Laurent Sorcelle : « C’est une idée collective et notre objectif est de planter 300 arbres par an sur 10 ans soit 3000 arbres sur la commune. L’activité première est évidemment viticole, c’est ce qui fait évoluer le village. Il faut savoir qu’ici nous sommes très attachés aux arbres et notre histoire se confond notamment avec le noyer dont le bois fut revendu pour financer des investissements liés à la vigne et au vin ». Président de l’association des sancerrois de Paris Laurent Sorcelle veut que cette initiative citoyenne et environnementale puisse servir à la jeune génération dont quelques représentants étaient sur le terrain pour œuvrer eux aussi à cette belle aventure. Le maire Olivier Gaucheron est bien entendu partie prenante dans ce magnifique projet collectif : « Cette initiative est un projet fédérateur pour notre village où cet esprit de préserver la nature et de redonner vie à certaines essences tel le noyer, existe depuis très longtemps et nous voulons le perpétuer. Il existait une opération nommée 1 vigneron 1 arbre voilà quelques années ; nous nous sommes dit qu’il fallait reprendre le principe et l’étendre à tout le village. Ainsi est née l’opération un habitant, un arbre. La commune finance une partie de l’opération notamment l’achat des arbres. L’opération reçoit aussi des dons privés et d’associations. Les viticulteurs sont parfaitement intégrés dans le projet. Non seulement ils sont présents mais ils nous aident avec leur matériel agricole ». Chaque habitant peut planter un arbre chez lui ou, comme c’était le cas lors de notre visite, participer à une plantation collective sur le bord d’un chemin. Les enfants des écoles étaient associés à cette démarche et certains étaient présents avec leur institutrice pour planter leur arbre. Belle initiative qui donne du piment et enrichit cette ruralité qui, bien que soumise à des difficultés et vicissitudes, trouve toujours des ressources pour que les villages ne s’éteignent pas et que ce que l’on bâtit aujourd’hui soit une richesse pour les générations de demain.

Jacques Feuillet

Pour partager :Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterPin on PinterestEmail this to someone