- rejoignez-nous sur facebook pour avoir les dernières infos -

Alors, le stationnement. Plus cher ou pas ?

Châteauroux

La question 15 de l’ordre du jour du conseil municipal a permis de mettre un peu d’animation dans une séance purement technique. C’est bien évidemment Arnaud Clément qui a mené la charge reprochant au maire et à son équipe de prendre une nouvelle fois quelques libertés avec la langue française. Changer les dénominations pour transformer les zones orange et rouge sera évidemment apprécié des daltoniens, en revanche les grammairiens ont quelques raisons de s’inquiéter en découvrant une zone Rapid et une zone Trankil (ne changez rien monsieur le correcteur, c’est bien le nom officiel) le parking Voltaire devenant la zone Voltaire à lui tout seul.

« Orthographe digne d’un élève de CM1», tonne l’enseignant Clément qui n’a peut-être pas tout à fait tort sur ce coup-là.

En revanche sa démonstration mathématique de l’augmentation, séduisante sur le papier souffre de quelques approximations, sinon de mauvaise foi. «Cette modification va à l’encontre de votre volonté de redynamiser le centre ville en incluant en zone «Rapid» des secteurs qui étaient auparavant au premier tarif. C’est le cas de la rue du Palais de Justice. Ces mesures auront un effet désastreux.»

Car le conseiller d’opposition a fait ses calculs et constaté que les tarifs des parkings de surface augmentaient de 20 % en zone «Rapid» et de 25 % pour la zone «Trankil». Quant aux rues passées de l’une à l’autre zone, c’est 50 % d’augmentation.

La charge aurait eu un effet désastreux si Arnaud Clément n’avait pas oublié un élément dans son calcul d’augmentation: le fait que l’allongement du stationnement gratuit soit porté à une heure avec la super carte (10€ valable 3 ans). Le fait aussi, comme le fait remarquer Gil Avérous, l’ambassadeur du tout numérique, qu’en téléchargeant l’application (Pay by Phone) on pourra désormais payer par téléphone fixe, mobile ou Internet sur toutes les zones et ne payer que son temps de stationnement.

Tout cela ne semble pas évident d’emblée. Mais, toujours d’après le maire, 60 % des utilisateurs choisiront l’application au bout d’un an.

La délibération adoptée le 2 février et qui entrera en vigueur le 6 prévoit également que « Les Super-Cartes de stationnement seront remplacées par la saisie par l’usager de sa plaque d’immatriculation et d’un code secret. Pour les usagers disposant d’une carte dont la durée de validité dépasserait la date du 6 février, une dématérialisation devra être effectuée auprès de l’accueil de l’hôtel de ville ou auprès de la régie des parkings. Cependant l’usager s’acquittera toujours d’un abonnement de 3 ans d’une valeur de 10€ (ça n’a pas augmenté) ».

Alors ces nouveaux tarifs ?

Zone « trankil » : 1€ de l’heure (contre 20 centimes le quart d’heure) auparavant.

Zone « rapid » : 40 centimes le quart d’heure, soit 2,40€ pour 1h30 contre 2€ auparavant.

Zone Voltaire : 2€ par tranche de 14 heures.

Seul Arnaud Clément a voté contre cette délibération, mais comme il avait la procuration de Sophie Monestier il a pu voter deux fois contre. Le Front de Gauche s’est abstenu, tout comme Paola Tisseur.

On l’a vu les Castelroussins peuvent faire chuter les prix, grâce à la super-carte. Mais il existe une autre solution encore plus économique: se garer en limite de zone payante et aller en centre-ville en transports en communs. Ils étaient gratuits… et ils le restent.

P.B

Pour partager :Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterPin on PinterestEmail this to someone