- rejoignez-nous sur facebook pour avoir les dernières infos -

Seymour Morsy : « Profiter des atouts de l’Indre »

Dans ses vœux à la presse Seymour Morsy, préfet de l’Indre a beaucoup insisté sur la sécurité dont il est responsable au nom de l’Etat. Mais il se veut aussi agitateur d’idées.

Ce n’est pas tout à fait par hasard si Seymour Morsy avait à ses côté le commissaire divisionnaire Philippe Ratet patron du commissariat de Châteauroux et le lieutenant colonel Grellier, adjoint du commandant du groupement de gendarmerie pour rencontrer la presse. Pour cette ultime cérémonie des vœux (on était le 31 janvier) le préfet a longuement insisté sur la sécurité, l’état d’urgence et les mesures prises pour que les grosses manifestations de l’Indre puissent se dérouler dans de bonnes conditions « Je rappelle que les premiers responsables de la sécurité sont les organisateurs. Il faut qu’il y ait une prise de conscience totale, une vigilance de chaque instant. Les événements de l’année 2016 nous l’ont malheureusement prouvé. C’est quoi un grand événement ? Un événement programmé de longue date. Et c’est au préfet d’autoriser sa tenue à la lumière des éléments de sécurités mis en place. Et nos exigences resteront élevées tant que durera l’état d’urgence.»

Mais derrière le rappel des règles, le représentant de l’Etat constate que cette obligation est désormais assimilée et toutes les manifestations se sont déroulées sans incident « grâce au professionnalisme de nos services de police et de gendarmerie. »

Formation supérieure en aéronautique

Il est également revenu sur une idée, développée à l’occasion de l’annonce de l’installation d’Azur Med à La Châtre à l’automne dernier, à propos du rôle que doivent jouer les pouvoirs publics auprès des entreprises. « Les démarches administratives ne doivent pas distraire les chefs d’entreprises de leur rôle de créateurs d’emplois. Nous devons donc leur faciliter la tâche en simplifiant le plus possible nos procédures et en mettant les services de la préfecture à leurs côtés. »

Dans le même ordre d’idée le préfet de l’Indre veut aussi profiter des atouts de l’Indre. Devant les journalistes il a répété que la première richesse du département c’est l’agriculture et qu’il faut accompagner le monde agricole qui a connu toutes les calamités en une année : baisse des cours, inondations, récolte médiocre lorsqu’elle n’a pas été complètement nulle… Mais il a aussi mis le doigt sur la spécificité aéronautique de la région et en particulier du département.
« Pourquoi ne pas créer à Châteauroux un filière d’enseignement supérieur avec une formation en alternance aux métiers de l’aéronautique ? Nous avons les entreprises, un aéroport qui doit se développer. »

Manifestement le préfet a déjà travaillé le dossier, et comme il se plaît bien dans l’Indre il lui reste un peu plus de deux ans pour le faire avancer.

Pierre Belsoeur

Pour partager :Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterPin on PinterestEmail this to someone