- rejoigner nous sur facebook pour avoir les dernières infos -

Premier anniversaire de la connexion ferroviaire Le Havre – Vierzon

premier-anniversaire-de-la-connexion-ferroviaire-le-havre-vierzon

La connexion ferroviaire Le Havre – Vierzon scelle une parfaite coopération entre les acteurs du domaine public (Communauté de communes –Ville) et une entreprise privée (Groupe Combronde).

Voilà un an, le site du vieux domaine à Vierzon accueillait en grandes pompes le groupe Combronde, transporteur logisticien leader en Auvergne. Le député maire Nicolas Sansu, le président de la communauté de communes Jean-Claude Sandrier et le sous-préfet M. Boucourt recevaient les responsables du groupe, François et Fabien Combronde, la direction du port du Havre et les autorités douanières pour une inauguration qui faisait date dans la vie économique vierzonnaise. Ce projet, fruit du partenariat public/privé et surtout de l’excellence des relations entre les personnes suscitées vient de fêter sa première année de fonctionnement avec, et c’était l’avis de tous, une pleine réussite dans cette connexion ferroviaire, qui place Vierzon au centre d’un maillage économique de première importance, reliant les deux ports français du Havre et de Fos aux régions Centre, Auvergne, Limousin, Rhône Alpes. Cette relation économique, opérationnelle et écologique fait du transport Rail Route une véritable alternative et place le site de Vierzon au cœur d’un dispositif qui s’intensifie chaque jour pour répondre au monde maritime en pleine mutation. Ce type de solution multimodale répond parfaitement à la logistique portuaire. L’activité routière du site est également en plein développement avec la mise en place de moyens propres et de sous traitance supplémentaires. Le site et les trains de Vierzon sont aujourd’hui ouverts à tout acteur souhaitant jouer la carte multimodale en région Centre.

Une troisième rotation ferroviaire

Depuis juillet 2015, le site assure deux liaisons (aller et retour) par semaine avec le port du Havre et le président François Combronde annonçait une troisième rotation en cette mi-décembre grâce à l’engagement de certains chargeurs comme Carrefour, Vivarte, Adisseo et bien d’autres qui font confiance au groupe Auvergnat. Cette complémentarité rail / route va monter en puissance et montrer que cette solution est bien plus qu’un choix ; une véritable stratégie à long terme proposant alternative et changement aux organisations Supply Chain (gestion de la chaîne logistique) et les attentes légitimes en matière d’environnement. Dans ce domaine, l’amélioration du bilan énergétique grâce à des moyens de traction ferroviaire électriques est au cœur des préoccupations du groupe. La réalisation d’un véritable transfert modal positionne le groupe Combronde et de facto ses filiales Ferrovergne et Prestalog dans la hiérarchie du transport rail /route reliant les deux grands ports français ; Le Havre et Fos soit ; l’Atlantique et la Méditerranée via Vierzon.

Liaison avec le port du Havre

Pour prendre l’exemple du Havre (HAROPA)* représenté lors de cet anniversaire par Hervé Cornède, directeur commercial, il faut savoir que ce port bénéficie d’une situation géographique exceptionnelle et qu’il dessert le 1er marché français (Ile de France) soit 25 millions de consommateurs dans un rayon de 200 km et 300 millions de consommateurs dans un rayon de 9OO km. Le Port du Havre est la première autorité portuaire européenne et la seconde dans le monde à être certifiée ISO28000 pour sa gestion de la sureté. C’est 50 mouvements de navires par jour (entrées et sorties) avec un délai moyen de 1h30 entre la prise de pilote à l’accostage au port du Havre contre 12h au port d’Anvers. Sa plateforme multimodale contribue au développement du transport massifié des marchandises conteneurisées par rail et route. Ce report modal de la route vers le rail ou le fleuve, devrait permettre d’économiser 5 000 000 tonnes de CO2 chaque année. Cette liaison ferroviaire Le Havre-Vierzon avec une fréquence hebdomadaire de 3 rotations, place Vierzon au cœur du dispositif et nous l’avons vu, l’opérateur Ferrovergne, filiale du groupe Combronde entend bien faire croitre son activité. Une nouvelle ligne ferroviaire au port du Havre à raccorder avec Bordeaux et l’Aquitaine est en étude pour 2017, diligentée par les nouveaux directeurs de Prestalog et Ferrovergne, François de Beauregard et Yoann Digonnet et bien entendu, cette liaison passera par Vierzon.

Jacques Feuillet

*HAROPA : ports du Havre, Rouen et Paris


Hervé Cornede, HAROPA

« Je suis très heureux d’être là un an après et remercie les élus de Vierzon pour leur mobilisation. Je veux leur dire que les ports d’HAROPA sont aussi leurs ports et c’est très important car nous sommes le premier port du commerce extérieur de France aujourd’hui. Félicitations aussi pour le groupe Combronde, François et Fabien pour leur dynamisme car, pour développer du ferroviaire aujourd’hui, il faut faire preuve d’une volonté énorme et je suis très heureux de cette réussite un an après. Les ports d’HAROPA sont à disposition des entreprises en région Centre et nous sommes à leur disposition pour leur offrir des offres compétitives, grâce bien sur à notre structure mais aussi à l’entreprise Combronde. Le port du Havre est dans le Top 5 Européen, connecté avec
600 ports dans le monde et 3 500 offres commerciales hebdomadaires. Notre offre maritime est la meilleure d’Europe… »

Francois Dumon, président de la communauté de communes Vierzon Sologne Berry : «  C’est un anniversaire important que cette première année d’exploitation qui marque et conforte la nouvelle dynamique de notre territoire. Ce service apporté aux entreprises de notre bassin mais bien au delà, répond au développement du fret ferroviaire, aux conditions environnementales et conforte l’outil de production des entreprises , notamment celles de l’aéronautique implantées sur le site du Parc technologique de Sologne… »

François Combronde, président du conseil de surveillance du groupe : « Je tiens à excuser Fabien Combronde de ne pas être présent, je le remplace donc malgré le recul que j’ai pris ces derniers mois, retraite oblige, pour laisser progressivement la place à mes enfants Céline et Fabien. Je tiens particulièrement à remercier Messieurs Nicolas Sansu (absent ce jour et excusé), François Dumon, Hervé Cornède, les représentants des douanes et compagnies maritimes, chargeurs, transitaires et tout le personnel du groupe, en particulier celui de Vierzon. J’ai une pensée particulière pour M. Jean-Claude Sandrier ancien président de la communauté de communes et M. Eric Boucourt ancien sous-préfet de Vierzon. Ces deux personnes ont été déterminantes dans notre choix à s’implanter à Vierzon. Le partenariat public/privé réalisé sur ce site a été une réussite grâce à eux. Début 2017, les directeurs de Prestalog et Ferrovergne vont me proposer une offre technique et commerciale pour raccorder une nouvelle ligne ferroviaire au Port du Havre à l’Aquitaine en passant par Vierzon. Je compte forcément sur Hervé Cornède pour nous accompagner encore plus en cas de prochains développements… »

Jean-Claude Sandrier, ancien président de la communauté de communes Vierzon Sologne Berry : « voilà dix minutes, je ne prenais pas la parole et M. Combronde m’a dit : « je vais vous donner la parole débrouillez vous… ». Cet anniversaire est bien évidemment un souvenir fort sur la genèse de ce projet assez extraordinaire tant dans la relation humaine que dans la rapidité de réalisation. Six mois, c’est un temps record qu’il va être difficile d’égaler ; record absolu dans une telle réalisation où la chaîne de plusieurs interlocuteurs faite de l’ambition d’une entreprise et de la volonté d’une collectivité de se tourner vers l’économie et d’y mettre les moyens. Cela tient aussi et M. Combronde l’a souligné, à la qualité d’un représentant de l’Etat en la personne de M. le sous préfet Eric Boucourt. Les perspectives sont énormes, on savait que Vierzon pouvait être un pôle important de développement de la logistique et du transfert rail/route. C’est une belle réussite économique, écologique, celle d’un partenariat public/privé qui parfois, avec juste raison s’oppose mais on le voit ici, lorsque la confiance et le bon sens s’allient, il n’y a pas de raison de s’opposer et nos deux entités l’ont prouvé par cette réussite… »

Pour partager :Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterPin on PinterestEmail this to someone