Passé composé de Serge Camaille

Décidément, Serge Camaille se plaît à sillonner le Berry des années 60. Cette fois il nous emmène un peu au-delà, puisque Passé composé débute en Sologne en 1966… Ou peut-être 1962, qui sait ?
Parce que quand Jean se réveille dans une chambre d’hôpital à GIEN, il est persuadé d’être en 62, alors qu’on est en 66 ! Mais Jean ne se souvient plus de grand-chose. Il ne se rappelle plus avoir travaillé à AUBIGNY /Nère, chez Drouard. Non plus s’être fait renversé par une bétaillère, sur la route de l’étang du Puits. Le paysage, à Aubigny, ne lui rappelle rien non plus… Il va falloir qu’il cherche plus loin, aidé en cela par 2 soit-disant amis, voire un peu plus, au moins pour Mireille.
Les premiers souvenirs, c’est au lieu-dit « La Bifure » qu’ils reviennent. Là où la route de Bourges se sépare de la route de Nevers, en venant de Paris. Après, il faudra descendre vers Bourges, puis vers Sancoins, Dun/Auron, pour que les choses commencent à s’éclaircir.
Si « Passé composé » a la saveur d’un polar, l’aspect d’un polar, il n’en reste pas moins avant tout une histoire qui évoque les années 60 en Sologne et en Berry, afin d’en retrouver toute la saveur. Et la plus drôle des particularités de ce pseudo-roman policier est que c’est la supposée victime qui mène l’enquête… ou la quête, devrait-on dire.
C’est donc à travers cette longue promenade du nord au sud du département du Cher que va se dérouler cette quête, prétexte à revoir quelques unes de nos plus belles communes en cette époque bénie.
Editions Marivole, 20 euros
– – >  Frais de port offert jusqu’aux fêtes de fin d’année sur www.bouquine.org

Partager cet article
Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Email this to someone
email