Oscar Méténier

…l’irrévérence d’Oscar Méténier qui, entre ses collaborations au Chat Noir à Paris et son expérience dans la police, est un artiste au réalisme mordant d’une acidité sans pareil. Né en 1859 à Sancoins, dans le Cher, Oscar est le fils d’un commissaire de police dont il rejoint rapidement les rangs. Avec son imposante moustache, il a tout du flic du début du siècle qui oscille entre découvertes scientifiques et pathologies criminelles. En 1885, il se tourne pourtant vers un tout autre genre de réalité : la littérature. Influencé par le naturalisme de Zola, il commence à écrire des nouvelles à l’humour noir assez douteux. Il se lie d’amitié avec le chansonnier Aristide Bruant auquel il raconte les anecdotes sordides des bas-fonds parisiens avec éloquence et exagération. En 1896, sa pièce « Mademoiselle Fifi » est interdite par la police car elle met en scène une prostituée. Quelques années plus tard, Oscar, frustré par ses collaborations avec les théâtres parisiens trop politiquement corrects, décide de créer son propre établissement. Le Théâtre du Grand-Guignol devient dès lors le plus original et décalé de la scène parisienne. A lire sur le net un poème caustique d’Aristide Bruant sur Oscar…Bonne rentrée.»
Maud Brunaud

Partager cet article
Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Email this to someone
email