- rejoignez-nous sur facebook pour avoir les dernières infos -

Les grands projets de Pascal Blanc pour les années à venir

Bourges

Pascal Blanc

Lors de ses vœux à la presse, Pascal Blanc a dévoilé ses projets pour les trois années à venir. Que va t-il se passer sur Bourges et son agglomération en 2017 ? Un survol de l’édile berruyer sur les grands projets structurants d’ici 2020. Souci d’informer la population et de dire les choses quelque soit la conjoncture. La première bonne nouvelle : Pas de hausse des taux d’imposition jusqu’à la fin du mandat.

Le 31 janvier, le maire de Bourges comme il s’y était engagé, présentera en réunion publique, la situation financière de la ville. « Nous en reparlerons lors de la réunion publique sur les finances de la ville mais je peux vous affirmer qu’on ne touchera pas aux taux d’imposition qui resteront inchangés jusqu’à la fin du mandat… ». Les finances de la ville vont mieux et les objectifs fixés par le maire et son équipe municipale ont même été dépassés : « nous sommes mieux en cette fin d’année, nous avons fait de sérieux efforts mais il reste encore beaucoup à faire. Il nous faut économiser de 1 à 2 ML d’euros par an d’ici la fin du mandat. Ce n’est pas neutre car « lorsqu’on est à l’os, il n’y a plus de viande » mais je suis confiant, on y arrivera.

Les investissements seront poursuivis

« Poursuivre les investissements est une évidence même si, aujourd’hui, notre difficulté est sur la dette que nous avons malgré tout réduit sensiblement. Il faut investir mais en veillant à ne plus s’endetter car c’est cet endettement qui plafonne nos possibilités d’investissements. Ce levier investissement est nécessaire à l’économie locale et à l’emploi ».

Les gros projets

Celui de la maison de la culture qui est en cours, d’autres, tel le renouvellement urbain poursuivis, en particulier sur le secteur des Gibjoncs.

Sur l’agglomération

Nous allons terminer les mutualisations ce qui va permettre à des gens qui n’avaient pas l’habitude de travailler ensemble, de changer leurs méthodes de travail. Ce n’est pas aisé mais dans l’ensemble, cela se passe plutôt bien. Nous allons investir 200 ML d’euros d’ici 2020 sur l’agglomération. En juin 2017, sera prise la décision d’un investissement structurant. À ce jour, deux réflexions sur lesquelles on a lancé une étude d’opportunité concernant le site de l’ancienne maison de la culture. Première réflexion, en faire un centre de congrès dimensionné ce qui n’existe pas sur Bourges et deuxième réflexion, un espace ludique aquatique adossé à un centre de bien être ». Des études sont diligentées quant à la faisabilité de ces deux projets ou un seul selon les résultats. Ces études permettront au conseil communautaire de juin de se prononcer. L’objectif serait que la première pierre de ce ou ces projets soit posée en 2019.

Deuxième investissement important : La station dépuration.

Équipement qui devrait être opérationnel en 2020 pour une dépense de 45 ML d’euros.

L’élu terminait sur la nécessité de maîtriser les dépenses de fonctionnement car disait-il : « Quelque soit le président élu et le gouvernement en place au printemps prochain, l’aide aux collectivités continuera de diminuer ». À ce titre, le maire vient de mettre en place un nouveau concept de management en interne à la ville et à l’agglo. La hiérarchie territoriale dans les services aura la pleine et entière maîtrise du fonctionnement des services et de la direction : « ils auront des objectifs précis de réussite et de résultats et devront gérer leur service comme une véritable PME… »

Jacques Feuillet

Pour partager :Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterPin on PinterestEmail this to someone