- rejoigner nous sur facebook pour avoir les dernières infos -

Les élus socialistes du conseil municipal et l’action publique

elus-socialistes-du-conseil-municipal

Entourée de Céline Bezoui, Agnès Sinsoulier, Gerald Frasnier, Irene Felix leader des socialistes sur Bourges avait invité la presse pour faire le point en ce début d’année sur certains dossiers qui préoccupent. Elle rappelait cette baisse inquiétante de la population sur Bourges  et la situation délicate et pas facile pour les villes sur le territoire. « Ces inquiétudes méritent une réaction beaucoup plus forte ». Les élus socialistes attendent des éclaircissements et des réponses sur un certain nombre de dossiers. Ils s’inquiètent notamment du soutien qui est apporté à la vie associative. « C’est un sujet que l’on développe souvent car le tissu associatif est l’attractivité d’un territoire ; c’est l’essence même de ce qui permet de vivre avec plaisir dans une ville. Ce tissu associatif se désespère à Bourges du peu d’écoute dont il fait l’objet et le peu de moyens qui lui est donné pour les équipements notamment. Des salles qui ne peuvent être mises à disposition faute de personnel technique ».

Concernant le parc HLM, « l’état de dégradation du parc public de l’habitat, la situation financière de l’organisme font qu’une solution doit être trouvée rapidement. Nous pensons que nous sommes disponibles pour aider à mobiliser des financements… ».

Les élus socialistes interpellent également la municipalité sur la gestion du dossier des inondations. « Nous avons demandé un retour d’expérience et un éclaircissement de ce qui c’est passé et que toutes les conséquences soient tirées en matière de chaine de décision (Etat-Ville). Nous attendons des réponses précises sur ces questions et nous n’en avons toujours pas ; c’est un dû aux Berruyers ».

L’office de tourisme et la politique touristique sont également au cœur de leurs préoccupations. « La façon dont le personnel de l’office a été traité n’est pas très convenable. En plus, rien ne nous indique qu’il y ait une politique touristique ambitieuse en ébauche sur l’agglomération. Je ne critique pas la mutualisation en cours avec le département mais on ne sait pas quelle est l’ambition touristique pour l’agglomération berruyère dans les années à venir. En quoi ce passage de l’office du tourisme à l’Agglo permet de changer de braquet » ?

Plus généralement, les élus regrettent l’absence de projets sur la ville. « Il n’y a toujours pas de projets stratégiques. Se préoccuper simplement si l’on aura un équipement A ou B, ce n’est pas ce qui va mobiliser les acteurs sociaux pour un territoire ».

Enfin dans le domaine de l’environnement « il y a du travail à faire car l’Etat met à disposition des collectivités des moyens importants dont bénéficie Bourges et son agglomération. Il faut être beaucoup plus prospectif pour ne pas se retrouver à l’écart de tout ce qui est nécessaire à la transition énergétique, biodiversité etc. Un travail sérieux est à faire sur le patrimoine vert ».

Jacques Feuillet

Pour partager :Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterPin on PinterestEmail this to someone