- rejoigner nous sur facebook pour avoir les dernières infos -

Le Crédit Agricole Centre Ouest investit sur trente ans

credit-agricole-1

Un an de chantier va permettre de métamorphoser le siège de la banque verte à Coubertin. Elle se veut plus que jamais acteur de son territoire.

« En trente ans on va vivre une évolution équivalente à ce que l’on a connu en un ou deux siècles » pronostique Michel Ganzin, directeur général du Crédit Agricole Centre Ouest. Une façon de qualifier le pari que lance l’établissement bancaire en procédant à la seconde phase de la rénovation du siège de l’Indre. Dans un premier temps on a démonté toute l’habillage de l’immeuble et procédé à son désamiantage. Désormais il s’agit d’en faire un espace ouvert sur la ville avec l’utilisation de l’acier, l’aluminium et le verre.

Extérieurement les visiteurs seront d’abord sensibles au nouvel accueil puisque les architectes ont imaginé de trancher la barre parallèle au boulevard Coubertin pour y inscrire un hall lumineux ouvert sur un jardin.

Le défi architectural c’est de livrer un bâtiment répondant aux normes de trois labels : bâtiment basse consommation, haute qualité environnementale et labellisation internationale. Ca doit aussi être un outil qui pourra évoluer au fil du temps avec des planchers flottants sur lesquels on pourra pousser les cloisons.

L’idée c’est de développer des espaces ouverts et partagés à taille humaine dotés de matériel et d’équipements innovants, à commencer par le développement du digital.

Les entrepreneurs locaux en première ligne

« Il ne s’agissait pas de rapatrier les services à Limoges, à précisé Michel Ganzin, même si notre siège limougeaud doit être reconstruit. Ce chantier démontre notre volonté d’être acteurs de notre territoire et ce n’est pas par hasard si 88% de l’investissement va être redistribué aux entreprises locales regroupées autour de la société Guignard. »

Si le siège est resté à Coubertin c’est aussi pour être au plus près de ses clients. Sur les
170 personnes regroupées dans le futur bâtiment près de la moitié seront en contact direct avec les clients : quarante dans les différentes agences qui occuperont le rez-de-chaussée et quarante dans les étages pour accompagner les clients dans un centre de service.

Et si les ruptures technologiques : puissance de calcul des ordinateurs du niveau du cerveau humain en 2020, arrivée de la 5G, intelligence artificielle rendaient caduc les schéma actuel ? « Il sera toujours possible de partager nos locaux avec d’autres entreprises, pense Michel Ganzin. Mais ça ne nous empêchera pas d’être présents sur nos territoires et de garder nos valeurs humaines. Coubertin c’est très loin d’être un simple site administratif.

Une démonstration qui faisait au moins un envieux dans l’assistance. Face à ce reprofilage total du siège du CA Gil Avérous reconnaissait que sa mairie rouillée aurait grand besoin d’un lifting. « On rénovera quand on aura les sous… En tout cas merci d’être restés à Châteauroux. Avec ce bâtiment high tech vous changez l’image de la ville. »

La visite inaugurale est programmée pour décembre 2017.

P.B.

Pour partager :Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterPin on PinterestEmail this to someone