- rejoignez-nous sur facebook pour avoir les dernières infos -

Grève nationale et unité syndicale dans la fonction hospitalière

greve-fonction-hospitaliere

Fait assez rare pour être souligné, ce mouvement de grève était intersyndical et à Bourges, les hospitaliers de la CGT, FO, Sud étaient dans la rue ou du moins au pied des établissements hospitaliers de Jacques Cœur et Bellevue et à Vierzon notamment pour porter leurs revendications communes. Ces dernières ne datent pas d’aujourd’hui mais elles s’ajoutent à ces suppressions de postes, à la modernisation des parcours professionnels, des carrières et des rémunérations (PPCR) et, cerise sur le gâteau si l’on peut s’exprimer ainsi, cette création de GHT (groupements hospitaliers de territoires). Laure Bachard, secrétaire départementale Force Ouvrière a fait une mise au point sur ce sujet brûlant : « 22 000 postes et 16 000 lits au plan national risquent d’être supprimés ce qui correspond à une moyenne d’environ 220 postes par département. Nous réclamons des effectifs supplémentaires. »

Pour l’ensemble des organisations syndicales et FO en particulier ce PPCR est un frein au déroulement des carrières :
« il modifie en nous leurrant non seulement sur le déroulement des carrières des agents mais entraîne une baisse des salaires au travers des transferts des primes dans leur retraite. Nous réclamons nous à Force Ouvrière 8% d’augmentation du point d’indice et 50 points d’indice pour tous. »

Créés par décret le 1er juillet 2016, les GHT (groupements hospitaliers de territoires) suscitent bien des interrogations quant à leur cohérence sur les réels intérêts des établissements et des patients. C’est d’ailleurs ce que dénonçait le député maire de Vierzon lors de l’inauguration de l’IRM au centre hospitalier de la ville : les regroupements et la fusion d’établissements de santé par départements avec option possible pour les Ehpad* d’un rattachement et des partenariats avec l’hôpital privé.

Les départements ont signé la convention de GHT par le biais des ARS* ce qui veut dire que les 850 hôpitaux français vont se regrouper en 135 GHT.

Pour le Cher, une convention est signée par les CH Jacques Cœur et Georges Sand de Bourges, CH de Vierzon, Saint-Amand et Sancerre. Ce que Force Ouvrière craint, ce sont encore et toujours des fermetures de lits, de services, une mobilité forcée des agents, diminution des effectifs et l’aggravation des conditions de travail. Tous les services de l’hôpital seront touchés et par conséquent, la santé des patients. Force Ouvrière demande l’abrogation de la loi Touraine ainsi que le vote dans tous les comités techniques d’établissement contre la mise en place des GHT.

Les manifestants étaient 300 devant le CH Jacques Cœur, autant à Vierzon et peu devant Bellevue ce qui peine énormément Laure Bachard. Des craintes sont aussi exprimées pour le CH de Vierzon avec la perte possible du laboratoire suite à cette mutualisation, la maternité et la pédiatrie étant aussi sur la sellette ; c’est du moins ce que l’on entendait côté syndical.

Jacques Feuillet

Pour partager :Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterPin on PinterestEmail this to someone