- pour avoir les dernières infos, rejoignez-nous sur facebook - twitter -

Diors prend la bière très au sérieux et lui consacre un festival

Le bier pong, une approche manifestement ludique de la bière…

…dont la dégustation peut également s’effectuer en costume trois pièces.

On connaissait la fête de la bière avec chopes de deux litres portées par des Bavaroises d’opérette, sa choucroute et son orchestre poum poum poum. Le festival de la bière de Diors rajeunit sérieusement le genre.
Un festival de la bière. Pour tout journaliste normalement curieux l’affaire mérite le déplacement. Effectivement nous n’avons pas été les seuls à nous être interrogés. Autour de la salle des fêtes les parkings affichent complet et les rues alentour ne sont pas assez longues pour accueillir l’excédent de biérophiles. Le premier festival de la bière en région Centre est à coup sûr un formidable succès.
« Depuis plusieurs années nous organisions un marché de producteurs, raconte Alix, le chargé de com de l’Association de la jeunesse Diorsaise. Et puis l’an passé nous avons accueilli Franck et Coralie Belon, de l’atelier de la bière, la brasserie artisanale de Villedieu. Et c’est avec eux que nous avons eu l’idée de ce festival de la bière destiné à faire connaître les bières artisanales à nos concitoyens. »
Les organisateurs n’ont pas laissé tomber leurs producteurs, mais quatorze brasseurs venus de sept départements (l’Essonne, le Lot et Garonne et la Vienne s’ajoutant à nos régionaux) ont décidé de jouer le jeu.

Un Blésois professeur’es bière
« Ca a démarré tranquillement, le matin, témoigne Anthony Jones, Gallois naturalisé berrichon créateur voici deux ans de « La Brasserie du Luma » à Orsennes et depuis onze heures, c’est de la folie. Heureusement je viens toujours avec un gros stock. »
Les brasseurs occupent le centre de la salle des fêtes, mais aussi la scène où Cyril Hubert, blésois vivant en Suisse, qui a participé au championnat du monde des sommeliers de la bière et capitaine de l’équipe de France, captive l’attention d’une dizaine de dégustateurs à chacune de ses sessions d’une heure. Il les initie à l’histoire de la bière (selon le professeur Hubert elle serait née voici 12 000 ans en Mésopotamie, là où l’homme a inventé l’agriculture) et une dégustation très technique au terme de laquelle on n’aura plus jamais le même regard sur le breuvage fermenté.

Connaissez-vous le bier pong ?
Sous un barnum les jeunes s’initient au bier-pong. Une balle de ping-pong deux tonneaux percés de dix trous contenant chacun un verre. Derrière chaque tonneau deux équipiers chargés à tour de rôle d’envoyer la balle dans les verres des adversaires. A chaque essai réussi l’équipe perdante doit boire le verre. Le vainqueur est celui qui a honoré les dix verres de l’équipe adverse. « C’est un jeu étudiant qui donne lieu à quelques beuveries, témoigne Alix. Là nous l’avons adapté en proposant de petites quantités et en leur présentant les bières des brasseurs du festival. »
L’ambiance est bon enfant, les festivaliers nombreux dans la tranche 20-35 ans, l’association a réussi une excellente communication via les réseaux sociaux. L’édition 2 019 est déjà en ligne de mire. « On va continuer de grandir, assure Alix. Le festival s’étendra sur deux jours avec un concert de rock le premier soir. » Il laisse définitivement le poum poum poum aux fêtes de la bière.
Pierre Belsoeur


Brasseur, d’abord une passion

Dure journée pour Eloi Soulez au festival de la bière

Qu‘est ce qui peut faire de vous un artisan brasseur lorsque vous êtes né angevin sur les côteaux du Layon et que vous avez en poche un diplôme d’ingénieur en systèmes mécaniques ? L’amour évidemment ! Eloi Soulez ne le cache pas. Lorsque sa compagne a rejoint ses soeurs à la Fromagerie des 13 blés de Loye-sur-Arnon, il a abandonné La Rochelle pour devenir Berrichon. Et comme il n’avait pas une vocation d’exploitant agricole, mais aimait la bière il a fait un apprentissage de brasseur et s’est lancé dans le bio voici un an et demi. « On avait les céréales sur place, une eau de bonne qualité, la malterie d’Issoudun pas loin, sinon on complète l’approvisionnement en malt en Belgique ou en Allemagne. J’ai investi 70 000 € dans l’opération et ça marche tellement fort que j’envisage d’agrandir. On fait de la bière bio mais je n’hésiterai pas à me délabelliser si on allège les normes à l’avenir. » Plus bio que bio il y aura Eloi et sa gamme de bières « La trinquette », sans oublier la Old Porter vieillie pendant quatre mois en fût de Châteaumeillant. « Pourquoi quatre mois au lieu des six traditionnels ? Parce qu’elle m’a plu à ce stade là. » Brasseur artisanal c’est d’abord un travail de passionné. Un passionné d’innovations.
Thomas Bajeart qui tient la « Bierothèque », la cave à bière de la Halle Saint-Bonnet à Bourges ne dira pas le contraire. « Je suis passé pour voir mes potes à 11 heures, il est 18 heures et je suis toujours là. » Il vend toutes sortes de bières dans son magasin, mais fait aussi profiter les brasseurs locaux de ses réseaux dans le nord de la France. « Quand on voit le monde qu’attire une telle manifestation on se rend compte que c’est un secteur en pleine expansion. Il y a beaucoup à faire, en particulier en restauration où l’on peut travailler les accords mets-bière. »
Pratique : Brasserie de l’Arnon à Loye-sur-Arnon 06 33 39 64 64

L’abus d’alcool est dangereux pour la santé.


Les brasseries artisanales du Berry

Cher
La Brasserie Sancerroise : c’est la doyenne des brasseries artisanales du Cher, fondée en 2000 et installée dans l’ancien abattoir de Sancerre au dessus des caves de la Mignonne. Elle a bien trouvé sa place après avoir provoqué une levée de boucliers des vignerons. Sa bière vedette est La Sancerroise, célèbre bière à la lentille verte du Berry.
Contact : www.brasserie-sancerroise.com
Brasserie de l’Arnon : lire ci dessus
Contact : brasseriedelarnon@gmail.com ou brasseriedelarnon sur facebook
Ouche Nanon: cette microbrasserie est installée à Ourrouer-les-Bourdelins depuis 2010. Elle produit de la bière bio et du whisky. Sa bière vedette «La Barrique» est une bière vieillie dans des fûts de Sancerre.
Contact : www.ouche-nanon.fr
Brasserie de la Crécelle: fondée par Benoît Bolzan en 2007 la brasserie est installée 155 route de la Charité à Bourges.
Contact: www.brasserie-crecelle.com

Indre
L’atelier de la bière: La doyenne des brasseries artisanales de l’Indre est née en 2004 à Issoudun. En 2012 victime de son succès elle a du déménager à Villedieu pour améliorer les conditions de travail ( manutention des futs, stockage des bières etc…) sans rien changer à son mode de fonctionnement.
Contact: www.atelirdelabiere.fr
Brasserie Carpe Diem: Filip Timmerman est un belge pur sucre, il a créé sa micro brasserie en 2004 à Tilly. Une bière belge naturellement. La plus originale de sa gamme : La Brennoise, une bière au miel de Sarrazin. Contact: 02 54 25 68 25
Brasserie du Luma: Hannah et Anthony Jones sont Gallois mais ils ont fait un bout de chemin dans la restauration (Badecon le Pin, La Chambrette…) avant de se consacrer à la bière à Orsennes. Contact: www.facebook.com/brasserieduluma

Loir-et-Cher
Brasserie Les 3 provinces : Elle ne peut pas se revendiquer berrichonne, mais elle est si proche de la zone du Petit Berrichon qu’on ne peut pas l’ignorer. La brasserie de Philippe Hecquet est installée à Saint-Aignan.
Contact : www.brasseriedes3provinces-41.com

Cette liste est la somme de nos connaissances et de nos recherches. Elle n’est peut-être pas exhaustive. Merci de la compléter.

WP Twitter Auto Publish Powered By : XYZScripts.com