- pour avoir les dernières infos, rejoignez-nous sur facebook - twitter -

Culture – Le Poinçonnet, capitale du dessin de presse et de la caricature

L’affiche de Yas, installant Kim Jong Un, Trump et Poutine dans un objet volant non identifié mais capable de mettre la planète à feu et à sang.

Trente-six dessinateurs vont faire vivre l’actualité en dessins les 18 et 19 novembre au Poinçonnet. Auparavant, neuf d’entre eux animeront des ateliers dans les écoles, collèges et lycées du département.
Voici deux ans, la quatrième édition du salon «Papiers d’actu» s’était déroulée au lendemain de la tuerie du Bataclan, dix mois après le massacre de Charlie Hebdo. Les dessinateurs n’avaient pas reculé et traité avec talent cette actualité dramatique. Le salon continue de monter en puissance. Les auteurs reviennent d’une année sur l’autre et il faut donc allonger la liste pour que les petits nouveaux (cinq cette année) puissent s’asseoir aux côtés des «anciens». «L’an prochain, a annoncé Jean Petitprête, maire du Poinçonnet, nous organiserons le salon sur trois jours afin d’avoir une rotation des dessinateurs et d’accueillir les scolaires le vendredi.» Papier d’actu c’est donc une rencontre entre les dessinateurs de presse et leurs lecteurs. Des lecteurs qui profitent de l’occasion pour se faire tirer le portrait par les caricaturistes. C’est aussi l’occasion d’admirer les expositions mises en place dans la salle du conseil municipal de la mairie du Poinçonnet. C’est elle qui accueillera en particulier l’exposition intitulée «La Syrie, tous complices…» en relation directe avec le thème de ce salon «Murs et Frontières». Ce thème sera décliné de deux façons. Par les dessinateurs d’abord qui illustreront cette thématique et se disputeront le prix de la «Pantoufle du Berry» une charentaise géante sur laquelle est reproduite l’affiche de l’année, charentaise fabriquée par l’entreprise éponyme de Vatan. Une table ronde à laquelle participera le dessinateur Jean-Michel Renault, ancien de Pilote qui publie chaque année l’almanach de la caricature et du dessin de presse.
Explosion des demandes d’ateliers
Certains dessinateurs du salon «Papiers d‘actu» passent beaucoup plus de deux jours au Poinçonnet. Sept d’entre eux le jeudi et neuf le vendredi animent des ateliers. Cette année, les organisateurs ont signé un partenariat avec Canopé, émanation de l’Education nationale et soixante-deux heures d’intervention des auteurs seront assurées dans sept lycées, neuf collèges, cinq établissements primaires, mais aussi à l’école des Beaux Arts, au CFA du bâtiment, dans un centre pour handicapés et dans les deux prisons de l’agglomération. S’il existe un concours pour les dessinateurs (deux en fait puisque pour la troisième année sera décerné le prix de la caricature), il en existe aussi pour les jeunes dont les dessins seront exposés dans la salle polyvalente du centre sportif, à deux pas de l’Asphodèle qui abrite le salon. Eux aussi auront droit à leurs savates du Berry dont ils auront le privilège d’assister à la fabrication en visitant l’entreprise, à Vatan. La salle polyvalente accueillera également l’exposition «Cartooning for Peace» et « Samson dessinateur pour femmes mûres».
Ils seront au salon
Parmi les trente-six dessinateurs présents cette année, on retrouve la plupart des lauréats des précédentes éditions à commencer par Yas récompensé l’an dernier et auteur de l’affiche 2017 mais aussi Veesse, Bonfim, Did,Philbar, Dieu, Hamra, Phil qui interviendront jeudi, vendredi et damedi dans les établissements scolaires.

Pierre Belsoeur

Pratique : Papiers d’Actu à l’Asphodèle, à la mairie du Poinçonnet et dans la salle multisports du centre sportif. Samedi 18 novembre de 14h à 18h (table ronde «Murs et frontières de 16h à 17h salle du conseil municipal). Dimanche 19 de 10h à 12h30 et de 14h à 18h. Entrée libre.

Pour partager :Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterPin on PinterestEmail this to someone