- pour avoir les dernières infos, rejoignez-nous sur facebook - twitter -

Châteauroux – Tout est tellement plus simple lorsqu’on se connaît

Tout le monde est concerné pour le dernier jeu de ces rendez-vous, avant la goûter pris en commun.

Une série de rencontres jeunes anciens orchestrées par les gardiens d’immeubles de Scalis et les animateurs de l’AGCSC ont resserré les liens entre les habitants de Saint-Jean.
« Ailes 2 » annonce la capitaine de l’équipe bleue. Aussitôt Dany, Liliane, Lauriane, Charly, Ismaël ou Stéphane se plongent dans l’examen des cartes disposées au centre de la table. Ils sont habitants isolés des grands ensembles, enfants fréquentant les animations de l’Association Castelroussine pour la Gestion des Centres Socio-cultrels (AGCSC), gardiens d’immeubles ou animateurs et passent un dernier après-midi dans une salle de la mairie annexe de Saint-Jean.
« Le projet, explique Abed, modérateur de Scalis, a été initié par les gardiens d’immeubles et les animateurs de l’AGCSC. Il s’agissait de faire se rencontrer des jeunes et des personnes âgées isolées. Les gardiens proposaient à des locataires des immeubles dont ils avaient la charge de participer à une rencontre avec les jeunes. Quatre gardiens ont invité chacun une personne âgée et les animateurs sept jeunes fréquentant leurs activités.
Voici six mois ils ont fait connaissance, entre eux et avec les gardiens d’immeubles. Dans un premier temps les gardiens ont expliqué leur métiers et le groupe intergenerationnel a défini le contenu de ses après-midis. Il y a eu une promenade avec pique-nique, un atelier fabrication de galettes, la dernière rencontre était destinée à se familiariser avec l’utilisation des smartphones, les jeunes devenant naturellement formateurs auprès des personnes âgées. »
A travers ces rencontres des liens se sont tissés entre les personnes isolées d’abord, entre jeunes et anciens également, parfois très personnels d’ailleurs.
« C’est agréable, ça nous sort, reconnaissent Dany et Liliane, qui fête cette année ses cinquante ans de présence à Saint-Jean. J’étais tombée dans les escaliers et je ne sortait plus. » Dany, dont les enfants sont grands et ont quitté le nid reconnaît qu’elle avait tendance à se refermer sur son appartement. Liliane et Lauriane se sont adoptées et la mamie provoque la petite « Quand je serai très vieille il y aura une chambre pour moi dans ta maison ? »
Pour les gardiens d’immeubles : Ismaël, Stéphane, Nathalie c’est un autre contact qui s’établit avec les jeunes. Les petits ruisseaux faisant les grandes rivières ils espèrent que cette nouvelle relation fera des jeunes leurs ambassadeurs auprès des autres enfants de la cité pour que leur travail soit reconnu et respecté.
Une soirée au Mach 36 avec Jamel Debbouze
Les anciens espèrent que cette opération aura un prolongement. Un nouveau rendez-vous est d’ores et déjà prévu puisque les photos prises à l’occasion de chacun de ces rendez-vous donneront lieu à un diaporama et que chaque participant pourra récupérer un tirage papier.
L’idée était que chacun devait être acteur du projet et, pour remercier les sept jeunes qui se sont investis dans chaque rendez-vous, Scalis va leur offrir une place pour aller assister au spectacle de Jamel Debbouze le 12 avril au Mach 36.
Pierre Belsoeur

WP Twitter Auto Publish Powered By : XYZScripts.com