- rejoignez-nous sur facebook pour avoir les dernières infos -

Châteauroux – La première rentrée de William Bensimhon

William Bensimhon (au piano, sa discipline musicale) a présenté sa rentrée en compagnie de Jean-François Memin maire adjoint à la culture et Sébastien Rahon

Le nouveau directeur du conservatoire municipal de musique et de danse occupe son poste depuis le mois de mars. Il poursuit l’ouverture sur la ville d’un établissement de plus en plus fréquenté.

William Bensimhon est un directeur heureux. Heureux et plein d’énergie. Il en faudra pour mener à bien le réaménagement des locaux puisque dans le courant 2018 l’office de tourisme de Châteauroux Métropole va s’installer dans une partie du rez-de chaussée de l’ancien hôtel de ville, côté place de la République. L’entrée du conservatoire se fera donc côté place Monestier.

« Ce réaménagement s’est fait en concertation étroite avec l’équipe pédagogique. Nous avons réussi à faire vite et bien. D’ailleurs aucune question sur ce réaménagement n’a été posée lors du dernier CHSCT » (comité d’hygiène, de sécurité et des conditions de travail. Il vise à protéger la santé et la sécurité des salariés d’une entreprise.) Une instance où l’expression est très libre et volontiers critique.

Il reste quelques places

Les inscriptions en ligne n’ont pas déstabilisé les Castelroussins. « Nous avons 940 inscrits, il s’agit à 80 % de réinscriptions, annonce le directeur, ce qui témoigne du taux de satisfaction des parents et des élèves. Il est encore possible de nous rejoindre jusqu’aux vacances de Toussaint. Evidemment toutes les classes ne sont pas accessibles. Il reste des possibilités pour les bois, en contrebasse pour la famille des cordes, en cor, trombone et tuba pour les cuivres. Pour la musique traditionnelle Rémy Villeneuve dispose encore de quelques places en cornemuse. »

Les nouveautés

« Le conservatoire, se réjouit William Bensimhon, s’ouvre cette année à la musique actuelle et à la musique actuelle amplifiée. » « Une expérimentation avait été lancée l’an dernier, précise Sébastien Rahon, directeur de la culture, sous forme d’ateliers. Cette fois-ci il s’agit de cours, avec des professeurs présentant des compétences en rock, funk, musique de films ». L’approche sera diffrente, il pourra s’agir d’accompagner un groupe qui a besoin d’approfondir certaines pratiques. « On ne fait pas que du classique au conservatoire », souligne William Bensimhon.

Ouvrir sur la ville

Le nouveau directeur s’annonce soucieux d’approfondir les liens avec les autres structures culturelles de l’agglomération. Un premier exemple sera donné dans le cadre des Lisztomanias avec un récital Bohème de deux profs du conservatoire. Les jeunes élèves de la classe de piano auront aussi l’occasion de rencontrer les stagiaires de l’académie, futurs jeunes virtuoses, avec lesquels ils pourront échanger et travailler des pièces préparées.

Il s’agit aussi de permettre aux élèves de s’exprimer devant un public. « Les enfants se produisent sur scène, ils se sentent libres » estime William Bensimhon, ces auditions patchwork s’ajouteront à l’habituel concert des professeurs du conservatoire (le 23 novembre à Equinoxe) et aux Balades qui seront des promenades musicales à la médiathèque, au musée Bertrand… quatre lieux seront visités par cette nouvelle initiative.

Action en milieu scolaire

Un autre aspect de l’action du conservatoire bénéficie aux écoliers, l’opération « des orchestres à l’école » sera renforcée. Trente-deux heures d’enseignement artistique sont dispensées par les professeurs du conservatoire en liaison avec les enseignants des écoles élémentaires.

P.B.

Pour partager :Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterPin on PinterestEmail this to someone

Facebook Auto Publish Powered By : XYZScripts.com