- rejoigner nous sur facebook pour avoir les dernières infos -

Buzançais va se construire un centre-ville

Buzançais

buzancais-3buzancais-4

Malgré la déviation Buzançais est resté un village-rue. Grâce à la mane de l’Etat, la ville entreprend une grosse opération de rénovation de son centre-ville.

Michèle Yvernault Trotignon voit ses rêves devenir réalité. Maire-adjointe chargée de l’urbanisme et du patrimoine, elle va enfin pouvoir proposer à ses compatriotes la transformation du centre-ville attendue depuis une vingtaine d’années. « La création de la déviation, voici vingt-cinq ans, n’avait pas résolu le problème de la rue Grande, ancienne route nationale. Avant d’en faire une rue de centre-ville il ne fallait plus que les poids lourds l’empruntent : ceux qui arrivaient de la route d’Argy et de la carrière de Saint-Genou. A présent que la question est réglée et grâce à l‘aide que l’Etat va nous apporter pendant six ans nous allons pouvoir parallèlement faire en sorte que l’on revienne habiter dans le centre de Buzançais et créer enfin un cœur de ville.»

En 2014, la communauté de commune du Val de l’Indre et la ville de Buzançais ont été retenues dans un programme national expérimentale en faveur de la revitalisation des centres-bourgs. Etre lauréat d’un tel programme signifiait recevoir une aide financière très importante et la possibilité de mener une étude d’urbanisme de grande ampleur grâce à des questionnaires individualisés.

Soixante-dix dossiers d’amélioration de l’habitat ont ainsi été montés, quarante sont examinés de façon approfondie. De grosses maisons invendables pourraient redevenir intéressantes pour des particuliers compte tenu des aides au montant exceptionnel dont il pourront bénéficier pour les réhabiliter.

Une place entre le marché aux légumes et la mairie 

Le centre commercial le long de la rue Grande souffrait de la circulation infernale et de l’étroitesse des trottoirs alors que son centre administratif (mairie, trésor public, poste etc…) offrait de larges espaces occupés quelques jours dans l’année par les fêtes et marchés.

Le projet proposé aux habitants est de rendre leur rue Grande conviviale en élargissant les trottoirs et la mettre en sens unique descendant entre la place de la Motte et la place du Marché aux légumes (dans un premier temps) et d’ouvrir l’espace entre le marché aux légumes et le parvis de la mairie.

« La ville va acheter trois maison du XIXe siècle, sur la partie gauche de l’avenue de la République quand on vient de la rue Grande, détaille Michèle Yvernault Trotignon. L’une est occupée par un médecin qui va rejoindre le cabinet médical, une autre par un commerce de bouche qui va retrouver un magasin neuf. Ces trois maisons seront abattues et des façades reconstituées à partir des habitations de l’arrière qui retrouveront pignon sur rue. Cette nouvelle place sera, du coup, dans l’alignement de la poste.»

Dans le même ordre d’idée les venelles héritées de l’époque médiévales seront requalifiées avec la mise en valeur des façades, des revêtements de sol, le fleurissement des pieds d’immeubles partout où c’est possible et un éclairage mettant en valeur les éléments d’architecture, assurant par ailleurs leur sécurité. L’aménagement d’un parvis pour  l’église et l’aménagement de l’avenue de la République vers la nouvelle salle des fêtes font également partie d’un projet estimé à 12M€ sur six ans.

Tout cela, les habitants l’ont découvert le 9 décembre à l’occasion d’une réunion publique.

P.B.

Pour partager :Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterPin on PinterestEmail this to someone