- rejoigner nous sur facebook pour avoir les dernières infos -

Boîtes à bonheur pour offrir des vacances aux enfants oubliés

boite-a-bonheur-pour-offrir-des-vacances

La coopération solidaire entre Carrefour et le Secours Populaire Français n’est pas nouvelle car l’engagement de cette grande enseigne auprès de l’association se concrétise tout au long de l’année. Cette année,  Carrefour et le Secours Populaire se sont associés pour permettre aux enfants de familles défavorisées de partir en vacances. L’an dernier, cette action solidaire avait permis de récolter 584000 euros au profit du Secours Populaire Français ce qui a permis à 50000 enfants de partir en vacances. Des enfants ont passé notamment une journée merveilleuse à bord d’un  trois mâts lors de la fête maritime internationale « Brest 2016 ». Depuis 12 ans, Carrefour organise avec les professionnels de la conserve, une action nommée cette année : « Les Boîtes à bonheur ». Tout le mois de janvier, des collectes seront proposées dans les supermarchés Market du 3 au 15 janvier, dans l’hypermarché Carrefour de Bourges du 17 au 30 janvier et du 1er au 7 février dans les magasins de proximité. L’enseigne et ses marques partenaires s’engagent à reverser 7% des ventes de boites de conserves identifiées en magasin au Secours Populaire. Depuis ces douze années de partenariat c’est plus de 3,6 millions d’euros qui ont été récoltés permettant ainsi aux « oubliés des vacances » de bénéficier et de vivre ensemble une journée inoubliable. Le Petit Berrichon a rencontré la directrice du supermarché Market de Mehun-sur-Yèvre Céline Grelet, qui nous a aimablement fait visiter son établissement et l’étal où se trouvaient les produits proposés à la collecte. Accompagnés d’Inès et Fabienne  du Secours Populaire de Bourges, nous avons pu constaté combien la clientèle était sensible à ce genre de geste solidaire et que, malgré la conjoncture actuelle  qui prive un grand nombre de personnes de pouvoir d’achat décent,  la réponse était très souvent positive ; en fonction de leurs moyens les gens donnaient. Combien de temps faudra t-il encore que les associations humanitaires collectent pour que des enfants puissent partir au moins une journée en vacances au
21e siècle ? Et pourtant nous dit-on, l’argent coule à flot…

Jacques Feuillet

Pour partager :Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterPin on PinterestEmail this to someone