- pour avoir les dernières infos, rejoignez-nous sur facebook - twitter -

Alizé : un partenariat entre grandes entreprises et PME

Vous avez des compétences, il existe des besoins c’est à partir de ce constat qu’Alizé incite les grandes entreprises à soutenir le développement des PME.

Alizé, avec un Z n’a rien à voir avec Alisé avec un S qui est un groupement d’employeurs, même si dans les deux cas il est question d’entreprise et de solidarité.

Alizé est une émanation de l’association nationale ASTREES qui pilote un programme national de solidarité interentreprises avec le soutien du fonds social européen. Mais si l’association est nationale les réseaux Alizé sont installés sur des territoires bien identifiés. Il en existe trente-et-un dont vingt-neuf en métropole. Il peut s’agir d’un département, comme c’est le cas pour l’Indre où simplement d’une ville. Il ne s’agit pas d’une nouveauté, elle est portée par Initiative Indre depuis 2006, mais il fallait lui donner un second souffle « On aide les reprises d’entreprises, expliquait Eric Massé, directeur de la structure, mais il fallait aussi organiser l’accompagnement.»

Jean-Michel Fauconnier et Marie-Christine Gillet Van-Lun se sont attelés à la tâche en recensant les compétences présentes sur le territoire dans les grandes entreprises. Ils en ont trouvé trente deux ( la liste n’est sans doute pas exhaustive) qui peuvent intéresser des PME ainsi que les TPE (très petites entreprises).

L’idée ce n’est pas d’organiser une bourse d’échanges mais de signaler à des entrepreneurs qu’il existe, pas très loin de chez eux, quelqu’un qui pourra les aider à mettre en place leur nouveau projet.

« Ce n’est pas un remède miracle pour créer de l’emploi, ont insisté les membres du comité de pilotages présents autour d’Eric Massé, il ne faut d’ailleurs pas lier l’intervention d’Alizé à l’obligation de création d’emplois. Maintenir l’emploi c’est déjà quelque chose d’utile et ce dispositif permet d’établir des liens entre une grande et une petite entreprise de constituer des réseaux.»

Le comité de pilotage est persuadé du bien fondé de sa démarche. Reste à convaincre les chefs d’entreprise et d’abord à leur rappeler que le dispositif existe. Mais encore une fois, si les moyens existent pour accompagner les entreprises, il faudra toujours des parrains pour les animer.

Comment ça marche

Initiative Indre va une nouvelle fois jouer son rôle d’animateur local, en détectant et orientant les PME ayant des projets de développement, en sélectionnant les projets à soutenir. Elle mettra en place un comité d’agrément à cet effet. Lorsqu’un projet est retenu l’intervention d’un salarié d’une entreprise partenaire peut avoir lieu. Des missions courtes de trois jours en moyenne, sur une durée de douze à dix-huit mois.

P.B

contact : Initiative-Indre.com

Pour partager :Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterPin on PinterestEmail this to someone