- pour avoir les dernières infos, rejoignez-nous sur facebook - twitter -

À Argenton, Lenzi reprend sa marche en avant

lenzi2

Les lanternes de style de Lenzi éclairent les rues du monde entier depuis des décennies. L’entreprise passe à la vitesse supérieure et va pousser ses murs.

Le Berry est une terre d’accueil fertile pour des entreprises souvent créées en région parisienne et qui s’y développent harmonieusement. C’est le cas de Stearinerie Dubois Fils qui produit ses esters à Ciron, Catoire à Martizay, Pier Augé à Châteauroux . Lenzi, entreprise de chaudronnerie créée à Aulnay-sous-Bois en 1933 est arrivée en Berry en 1990 et continue d’être une référence mondiale en matière de lanternes de style, qu’il s’agisse de créations, pour le Moyen-Orient ou l’Asie, mais aussi de rénovations pour les capitales européennes, le coeur de Paris en particulier.

Léopold Lenzi était un réfugié fuyant l’Italie fasciste lorsqu’il fonda son entreprise de chaudronnerie. Vingt ans plus tard Paris lançait un appel d’offre pour remettre en état les luminaires des beaux quartiers. C’est Lenzi qui décrocha le marché et devint synonyme d’éclairage public de style.

Lenzi allait disparaitre en 1990 lorsqu’il fut racheté à la barre du tribunal par le groupe Philips. Trois ans plus tard l’entreprise s’installait à Argenton en 1993.

L’atelier sidérurgique n’avait plus d’autonomie, les agents commerciaux avaient perdu la carte Lenzi au dépôt de bilan et Philips contrôlait la partie commerciale, client de l’entreprise à 85%

Retour à l’autonomie

C’est cette situation que découvre Antoine Bonneville lorsqu’il rachète l’entreprise en 2005. Issue d’une famille de sidérurgistes il vient de passer cinq ans chez KSB à Neuvy-Saint-Sépulcre et cherche une entreprise à reprendre. « A cette époque il ne s’agissait que de l’atelier de production puisque Philips conserva la partie commerciale et l’exclusivité du développement de la marque jusqu’en 2009. Désormais Philips n’absorbe plus que 2,5% de notre production. »

Entre temps il a fallu développer l’atelier de production et le bureau d’études, mettre au point de nouveaux produits et recréer un réseau d’agents commerciaux pour couvrir toute la France, le patron se réservant la conquête de marchés à l’export. Seule l’océanie échappe encore à l’appétit de Lenzi mais « Nos lanternes éclairent le monde entier. Nos luminaires sont présents dans cinquante pays et vingt capitales» jubile Antoine Bonneville. Lenzi n’est sans doute pas le premier producteur français, mais la marque est synonyme de savoir faire français .

Ça ne l’a pas empêché de traverser un gros trou d’air en 2014 avec une baisse du marché de 30% liée à l’incertitude politique locale ( ce sont les mairies qui achètent du Lenzi pour équiper leurs places et leurs rues et 2014 était une année d’élections).

« Un certain nombre de nos collaborateurs sont partis, explique Antoine Bonneville. Dès 2015 nous avons connu une forte remontée et donc recruté en faisant évoluer l’organisation interne et en prenant des gens qui adhèrent au projet d’entreprise. ça a tout changé dans l’ambiance de l’établissement . »

Un projet d’Usine 3D

C’est cette communauté de vingt-cinq salariés en CDI qui réfléchit à la nouvelle usine qui va sortir de terre dans six mois. « On va pousser les murs dans toutes les directions. Il faut continuer d’intégrer le Led FastFlex de Philips dans notre production, développer le bureau d’études pour créer de nouveaux modèles résolument modernes sans oublier notre label d’Etat « Entreprise du patrimoine vivant », doter l’atelier de machines a commande numérique et créer un outil qui va nous permettre de venir jouer dans la cour des grands. »

D’ici là les lanternes Lenzi et leurs mâts continuent de prendre la route de l’Europe, la Paola vient d’être commandée par Bruxelles, naturellement et Macao attend aussi du Lenzi. Qu’est-ce qui fait la différence « Le savoir faire et quelques secrets de fabrication » sourit Antoine Bonneville en feuilletant le tome 1 du nouveau catalogue, particulièrement élégant, qui vient de sortir des presses de Centr’Imprim Issoudun.

Pierre Belsoeur

Lenzi zone industrielle des Narrons
à Argenton 02.54.24.16.05
www.lenzi.fr

Pour partager :Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterPin on PinterestEmail this to someone